Les thés du monde

Mis à jour : 29 sept 2019

La Chine est sans conteste le « berceau » du thé. Aujourd’hui, comme hier, elle reste le seul pays au monde à produite et fabriquer toutes les « couleurs » de thés, soit près de 10.000. Le théier chinois « Camelia sinensis » fut découvert il y a des millénaires...




La Chine produit chaque année un peu plus de 900.000 tonnes de thés et se place ainsi à la deuxième position des pays producteurs de thé au monde, derrière l’Inde. La production est toujours très artisanale, 75 % des thés sont verts, 20 % noirs ou fermentés, 5 % réparties entre les thés bleu-vert, thés blancs et thés jaunes.


La province de Yunnan est probablement le berceau du thé. Spécialisée dans le thé noir, c’est également dans cette province que l’on trouve le fameux « Pu-erh », thé noir post fermenté en vrac ou en galette pouvant vieillir en cave et recherché pour ses millésimes.





En Inde, les premières plantations virent le jour vers la fin du XIXième siècle dans la prestigieuse région de Darjeeling, grâce à l’Angleterre. Au pied de l’Himalaya, les premiers pieds de « Camelia sinensis » dérobés à la Chine en 1848 par le célèbre botaniste Robert Fortune, poussent depuis 1850 ! À ce jour, ces continuent d’offrir chaque année de magnifiques récoltes.


L’Inde est aujourd’hui le plus grand producteur de thé au monde (plus de 900.000 tonnes chaque année) ; la région d’Assam est d'ailleurs considérée comme le « grenier » à thé et la région de Darjeeling est souvent considérée comme « le champagne » du thé.


© 2020 L'Arbre à Thé.